SALARIES FIDELES REMERCIES ET EN COLERE

Forum Officiel du Blog
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  LE BLOG OFFICIELLE BLOG OFFICIEL  LA PETITIONLA PETITION  FORUM LA REDOUTEFORUM LA REDOUTE  

Partagez | 
 

 PRESSE / MEDIAS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
mimi31
Membre compulsif
Membre compulsif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 845
Age : 29
Localisation : Toulouse, cong !
Emploi : Pas de gros mots SVP !
Loisirs : Shoppping, copines, bouffe et bébé
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Jeu 4 Oct - 10:45

Ils savent même pas compter !
mdrrr......Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olyv
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 130
Localisation : Albignac
Emploi : le minimum
Loisirs : le maximum
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Lun 8 Oct - 12:38

un article sur Libé:

http://www.liberation.fr/actualite/economie_terre/283172.FR.php

Eco-Terre
A Toulouse, les ex-SFR à maux découverts
Les chargés de clientèle, externalisés depuis le 1er août, déplorent leurs nouvelles conditions de travail.
Par Catherine Maussion
QUOTIDIEN : lundi 8 octobre 2007
Toulouse envoyée spéciale


Sur le parvis de la belle bâtisse, avec verrière et vue imprenable sur le canal du Midi, en plein Toulouse, les langues se délient. Gilbert (1), «chargé de clientèle» chez SFR, sorti pour fumer sa clope pendant les quinze minutes chrono de sa pause, n’accepte toujours pas son transfert. Depuis le 1er août, les 650 salariés du centre d’appel SFR de Toulouse sont passés, comme lui, sous la bannière Infomobile. SFR a externalisé les services de relations clients, en vendant le site à une microfiliale (108 salariés) de Téléperformance. Gilbert en convient volontiers : il y a des endroits plus miteux pour travailler. Cela ne change rien à sa rage, deux mois après le changement de maison. Après dix ans de SFR, il se dit «écœuré». Il va prendre le guichet départ ouvert depuis début septembre. Il s’est inscrit à «l’espace mobilité» pour l’examen de son dossier et espère faire partie de «la prochaine fournée». Depuis la mi-septembre, trois commissions paritaires se sont déjà tenues. L’une s’est terminée la veille : 84 projets personnels examinés et ­84 accords.

Chasse aux «fraudeurs». Gilbert remâche sa rancœur : «J’espère bien qu’il n’en restera pas un seul.» Et cela semble bien parti. Déjà 204 salariés se préparent à faire leurs cartons. Le guichet est ouvert jusqu’au 13 juin, mais beaucoup sont à bout : «463 arrêts de travail en septembre, soit trois fois la normale, des crises de larmes, des gens qui disjonctent et même deux TS [tentatives de suicide, ndlr] », recense Philippe Tréhout, délégué syndical central de la CGT. Dans le vaste local syndical, au rez-de-chaussée, un sac de couchage roulé en boule dans un coin rappelle les soixante-dix jours de lutte collective au début de l’été pour s’opposer au projet. Au lieu d’une transition douce, le nouveau «maître des lieux», se souvient Eric Denjean, délégué central syndical CFDT, fait décoller les signalétiques SFRdans la nuit précédant le 1er août premier jour de la bascule. Et remplace par un «Bienvenue chez Infomobile» l’écran d’accueil sur les postes de travail. «Ça fait mal», note sa collègue syndicaliste, l’une des premières embauchées, en 1998, quand SFR a ouvert le site. Blessure supplémentaire, Infomobile a «coupé [leurs] boîtes mail».
Désormais, l’information du personnel, a décrété le nouvel employeur, se fera «par affichage» et «dans les salles de pause». «Y a plus rien d’humain», se désole-t-elle. Depuis la rentrée, la chasse est lancée aux «fraudeurs». Quatre procédures de suspicion de fraudes sont engagées sur le site de Toulouse. Infomobile est en train de retourner, explique un syndicaliste, «cinq ans en arrière». Et il a fixé la nouvelle règle : tout accès à son propre compte de télephonie mobile est interdit et passible d’une sanction.
Pour trancher avec l’époque SFR, les ex-SFR devront rendre, le 26 octobre, leurs offres «collaborateurs», ces forfaits SFR à prix d’ami (deux par salarié). La salle de pause, d’un blanc clinique, est l’autre plaque tournante des échanges. Un grand brun, campé devant la machine à café, se lâche : «C’est gratuit, profitez-en, ça ne va plus durer longtemps.» Deux filles se racontent leurs démarches pour trouver du boulot. L’ANPE, dit l’une, «voit défiler tout SFR», mais aussi «tout Power 8», du nom du plan social engagé sur Toulouse par EADS. La Sécu recrute, ajoute l’autre, mais c’est «1 000 euros net, avec un 13e mois». La Poste, en quête de conseillers financiers, ne paie pas davantage. En regard, les salaires servis par SFR n’ont jamais paru si généreux. Géraldine, la trentaine, avoue «2 000 euros net par mois avec les primes des ventes additionnelles, l’intéressement et la participation». Sa voisine s’extasie, elle, sur son régime négocié sous SFR pour aller chercher sa fille tous les jours chez la nounou : un temps partiel (73 % d’un temps plein), de 7 heures à 12 h 15, chaque ­matin, pour 1 000 euros par mois sur seize à dix-sept mois… Autant d’avantages qui vont se déliter.
Bon train. Retour sur le parvis, dernier refuge des fumeurs et des râleurs. On y échange dur à propos des nouveaux recrutés. L’hémorragie est telle qu’Infomobile embauche sans ­désemparer. Mais à des conditions si rudes, selon les syndicats, qu’ «elles dégoûtent les gens». Les nouveaux sont payés au Smic. Ni 13e mois ni tickets repas, et des horaires baladeurs (entre 7 heures et 22 heures, du lundi au dimanche, qui peuvent être découpés en deux sessions, et fixés chaque mardi, soit une semaine à l’avance). Avec, pire encore, «une clause de mobilité dans les départements limitrophes et des objectifs de rentabilité couchés dans le contrat». Autant de clauses absentes chez SFR. Nadine a été priée, comme ses collègues cadres, de ne pas approcher les jeunes recrues : «Ils sont sur un plateau à part. Nous sommes des pestiférés.» «Ce qu’on leur fait est dégueulasse, juge Gilbert, depuis le parvis. On les embauche au Smic, et ils découvrent qu’ils sont en contrat de professionnalisation.» «Encore une façon de récupérer des allégements de charges sociales», analyse Philippe Tréhout de la CGT. Et son collègue Eric Denjean poursuit : «En fait de transfert, c’est à un énorme plan de licenciement qu’on assiste.» Parce que les gens de SFR, dit-il, «sont trop chers pour qu’Infomobile les garde». Et les rumeurs vont bon train sur ces locaux du centre-ville à deux pas de la Halle aux Grains, une salle culturelle branchée, trop luxueux pour ce métier de soutier. Certains évoquent un déménagement sur Labège, un site de Téléperformance près de Toulouse. D’autres pensent à Saint-Gaudens, à 80 km de là. Difficile de vérifier. Téléperformance a donné comme consigne à Infomobile de ne répondre à aucune question. Sur la soixantaine de téléopérateurs recrutés en septembre (on ne dit plus chargé de clientèle désormais), une dizaine ont déjà déchiré leur contrat. Gilbert a choisi de ne pas attendre : «Ils sont en train de chercher les fautes. Je ne pourrai pas tenir longtemps.»
(1) Les prénoms ont été changés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CCbradée
Contributeur
Contributeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 95
Localisation : Toulouse
Emploi : Aucun c un très bon taff !!
Loisirs : être libre !!! et KC SFR
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Mer 10 Oct - 13:34

Social. L'Intersyndicale du Centre d'appels toulousain dénonce la gravité du malaise depuis la reprise.


Ex-SFR : le personnel appelle au secours

DDM


Extraits : Un taux d'absentéisme multiplié par 3, avec 3 700 jours d'arrêts de travail en septembre.

« La direction admet le malaise des salariés mais ne donne pas aux organisations syndicales les moyens de construire quelque chose ensemble », déplore Éric Denjean, délégué CFDT.

Les conditions de travail, les cadences sont infernales.

Les organisations syndicales sont montées au créneau.




C'était une bombe à retardement allumée cet été. Rien n'y a fait. Ni la mobilisation des salariés, ni leur recours devant les tribunaux. La reprise du centre d'appels SFR de Toulouse par Infomobile, filiale de Téléperformance, est effective depuis le 1er août. Deux mois plus tard, le climat social s'est dégradé dans des proportions alarmantes. « Les gens n'arrivent plus à tenir le choc. On ramasse les morts et les blessés » parmi les ex-salariés de SFR, indique d'une seule voix les représentants de l'Intersyndicale CFDT-CFTC-CGT-UNSA. Deux tentatives de suicide sur le site. Six accidents du travail depuis le 1er août. Plus de mille visites auprès de la cellule psychologique mise en place. Un taux d'absentéisme multiplié par 3, avec 3 700 jours d'arrêts de travail en septembre. Une situation de stress et de fatigue morale énorme. La moitié du personnel sous antidépresseur. Et les anciens n'ont qu'une idée, fuir cette fournaise… » L'intersyndicale du site toulousain, dénonce « des méthodes de nettoyage au Karcher » pour pousser les anciens de cette plateforme toulousaine vers la sortie… « À ce jour 204 dossiers de départ volontaires ont été acceptés sur un effectif de 650 personnes. « D'ici fin octobre, plus de la moitié des anciens salariés auront fait la démarche pour quitter le site », constate Frédéric Metche, élu CHSCT Infomobile. « La direction admet le malaise des salariés mais ne donne pas aux organisations syndicales les moyens de construire quelque chose ensemble », déplore Éric Denjean, délégué CFDT. « Ce n'est rien d'autre qu'un plan social déguisé. Les conditions de travail, les cadences sont infernales. Nos conditions sont maintenues pendant un an et après on perd tous nos avantages. Ils embauchent des jeunes au SMIC sous forme de contrat de professionnalisation. Et ils ont du mal pour recruter… » reprend Philippe Tréhout délégué syndical central à Infomobile. Dans les rangs des ex-SFR, « seuls les plus solides s'en sortiront. Les autres sont déjà aux Assedics », ajoute l'un d'eux. Convaincu aussi que la plateforme toulousaine, port Saint-Etienne, est elle aussi, en sursis.


Contactée, la Direction d'Infomobile n'a souhaité faire aucune déclaration.


Toulouse : même scénario pour le centre d'appels de la Redoute?


L'externalisation des centres d'appels, avec recours à un sous-traitant est aussi a à l'ordre du jour à la Redoute. La Direction de VAD (Vente à distance) la Redoute a annoncé le transfert de 5 de ses Centres d'appel français, dont le celui de Toulouse, rue de la Caravelle, à un prestataire de service, Téléperformance. 185 salariés sont concernés dont 25 sur le site toulousain, avec des télé conseillers qui travaillent dans l'entreprise parfois depuis plus de 30 ans. L'inquiétude est palpable, voire comparable au scénario des salariés de SFR depuis leur transfert cet été à Infomobile, une filiale de Téléperformance. « Notre contrat de travail est maintenu pendant un an et après on perd tous les avantages », indique une employée La Redoute, 20 ans d'ancienneté. Les organisations syndicales sont montées au créneau. Hier un représentant de la direction de la Redoute est venu sur place, à Toulouse.


Publié le 10 octobre 2007 à 09h53 | Auteur : Valérie Sitnikow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sfrencolere.canalblog.com/
mimi31
Membre compulsif
Membre compulsif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 845
Age : 29
Localisation : Toulouse, cong !
Emploi : Pas de gros mots SVP !
Loisirs : Shoppping, copines, bouffe et bébé
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Mer 10 Oct - 21:51

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michel900
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 588
Age : 41
Localisation : Toulouse
Emploi : Evadé du monde infodébilesque
Loisirs : Maintenant j'en aurais plein...
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Ven 12 Oct - 11:50

Pour les toulousains la photo qui illustre l'article du 10 octobre.

_________________
"Le verbe résister doit toujours se conjuguer au présent" - Lucie Aubrac
http://noirdez.com/son/jukebox.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://supportersduco.forumsactifs.net/index.htm
benjii691
Contributeur
Contributeur


Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Mar 16 Oct - 21:51

LYON

mais que deviennent les salariés du service client SFR sous traité a TELEPERFORMANCE, le leader des hotlines DELOCALISEE et à bas prix ??


SOCIETE lyon capital

LES SFR A L'ABANDON (16/10/2007 )

Social. Six mois après avoir manifesté, pétitionné, alerté les pouvoirs publics pour ne pas être vendu à la sous-traitance, les ex-salariés de SFR vivent dans le désespoir.

Ils ont manifesté tout l'été pour ne pas tomber sous la coupe de l'ennemi. En vain.
Depuis le 1er août, les 580 salariés de la plateforme d'appel SFR Lyon sont passés chez le sous-traitant Infomobile, filiale à 100% du groupe Téléperformance. Cela s'appelle l'externalisation. Une façon de se débarrasser de salariés considérés comme trop chers. “90% des salariés vont partir, affirme Marc Jaluzot, délégué syndical CFDT. C'est le but recherché”.
Un guichet pour les départs volontaires a été mis en place : il suffit d'une promesse d'embauche ou d'une inscription à une formation pour se faire licencier avec un chèque (à titre d'exemple, 20 mois de salaire pour 8 ans d'ancienneté).

Déjà 140 personnes ont choisi de partir. Les autres sont en arrêt maladie. Les “conseillers clientèles” viennent trois jours et sont de nouveau arrêtés pour dépression.

Le taux d'absentéisme atteint donc des sommets : 70% selon les syndicats.

“On dénonçait la mauvaise qualité des services rendus par la sous-traitance. Maintenant on en fait partie, poursuit Marc Jaluzot. On a été trahi”. “On a contribué à la richesse de SFR qui annonce 1,7 milliards d'euros de bénéfice en 2006, poursuit une employée. Et on se fait jeter !” Plus que la trahison ce sont les nouvelles conditions de travail qui incitent les gens à quitter la plateforme de la Cité Internationale. “Une perte de 30 à 40 % de revenu”, précise Nadine déléguée centrale de l'Unsa.


Du lundi au dimanche pour le Smic

Finis l'intéressement, la participation (environ 5 000 euros), les primes de performance (1000 euros), les forfaits téléphoniques de 4 heures pour 7 euros, le 13e mois...

Désormais, les salariés Infomobiles sont payés au SMIC, avec des amplitudes de travail de 7 heures à 22 heures du lundi au dimanche et un planning connu une semaine à l'avance. “Nous devenons une usine à cols blancs, lâche une manager. Les objectifs sont revus à la hausse. L'ambiance est détestable”. Des pratiques managériales jamais connues auparavant se développent : “le temps entre deux clients est passé d'une minute à 40 secondes, précise Marc Jaluzot de la CFDT. Et s'il n'est pas respecté, le téléopérateur se retrouve mis à pied immédiatement”.

Mission accomplie pour la direction de SFR : tous leurs anciens salariés cherchent du travail. “C'est peut-être cela le pire, conclut un manager.
Après avoir été solidaires, on se retrouve en concurrence sur les mêmes postes”.
En mesure de rétorsion, la plupart des ex-SRF envisage de prendre un forfait chez Bouygues et Orange. Il ne leur reste plus que ça...


source http://www.lyoncapitale.fr/index.php?menu=1&article=3119
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alff01
Habitué
Habitué
avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Jeu 18 Oct - 18:06

JB ne veut pas qu'on taille son bout de gras Laughing :

L'entrée de Free sur la 3G attendue par les avocats de Vivendi :

http://fr.news.yahoo.com/pcinpact/20071018/ttc-l-entree-de-free-sur-la-3g-attendue-c2f7783_1.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi31
Membre compulsif
Membre compulsif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 845
Age : 29
Localisation : Toulouse, cong !
Emploi : Pas de gros mots SVP !
Loisirs : Shoppping, copines, bouffe et bébé
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Mar 6 Nov - 21:14

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michel900
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 588
Age : 41
Localisation : Toulouse
Emploi : Evadé du monde infodébilesque
Loisirs : Maintenant j'en aurais plein...
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Jeu 22 Nov - 13:22

article paru dans la depêche le 6 novembre. Merci nath pour le scan.



_________________
"Le verbe résister doit toujours se conjuguer au présent" - Lucie Aubrac
http://noirdez.com/son/jukebox.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://supportersduco.forumsactifs.net/index.htm
michel900
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 588
Age : 41
Localisation : Toulouse
Emploi : Evadé du monde infodébilesque
Loisirs : Maintenant j'en aurais plein...
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Ven 30 Nov - 19:49

Nouvel article dans les depêche ce jour, pour une fois on parle de fermeture définive....

A lire ici

_________________
"Le verbe résister doit toujours se conjuguer au présent" - Lucie Aubrac
http://noirdez.com/son/jukebox.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://supportersduco.forumsactifs.net/index.htm
chris130373
Nouveau membre
Nouveau membre


Masculin
Nombre de messages : 15
Localisation : TOULOUSE
Emploi : Ex Rdg dégouté.....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Ven 30 Nov - 21:00

Bjr, je viens de lire l'article !!!!
Il est tellement réaliste.....
Alors ça y est ssssssssumerville est Ko ahhhhhh !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caliméro rec 31
Membre compulsif
Membre compulsif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 623
Age : 107
Localisation : toulouse
Emploi : gifeuse en tous genres
Loisirs : rire manger boire fumer
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Ven 30 Nov - 22:00

chris130373 a dit

Alors ça y est ssssssssumerville est Ko ahhhhhh !!!!

et oui triste sort quel grand couillon c'est le dindon de la farce mais franchement si j'avais du en choisir un !!!!! Si vous voyez de qui je veux parler . Enfin !!!!! peut être qu'un jour nous aurons d'autres noms a mettre sur la liste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caroline
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 365
Age : 37
Localisation : toulouse
Emploi : chargée de clientèle sfr plus pour encore longtemps
Loisirs : plein mais en ce moment ma grande passion c'est la grève
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Ven 30 Nov - 22:01

il est parti sans dire en revoir et je peux vous assurer que l'article a fait pêter les plombs de la direction.... ils sont dans une rage folle Wink

_________________
- "Mieux vaut fermer sa gueule et passer pour un con que de l'ouvrir et de prouver qu'on l'est vraiment"
- "Quiconque mange un oignon, rote comme un démon"
- "Only Real Eyes ReaLize Real Lies"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caliméro rec 31
Membre compulsif
Membre compulsif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 623
Age : 107
Localisation : toulouse
Emploi : gifeuse en tous genres
Loisirs : rire manger boire fumer
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Ven 30 Nov - 22:09

génial bounce super Cool ça ce sont de bonnes nouvelles mimi31 va être ravie . Il n'ya pas de raison que cela soit tjrs les mêmes qui trinquent non ? Very Happy
on lui avait pourtant dit de ne pas defaire ses cartons lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GISELE
Membre névrotique
Membre névrotique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1499
Localisation : Toulouse
Emploi : CC rebelle
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Ven 30 Nov - 22:13

mdr...je le revois encore croisant des salaries dans le couloir et dire a chacun d eux :vous savez qui je suis??? vous savez vous qui je suis?? a tel point qu avec des collegues on l'avait surnommé
l'amnesique!

et les vendredis comme il disait "decontracte" : jean oblige pour plus de "style" decontracté! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caliméro rec 31
Membre compulsif
Membre compulsif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 623
Age : 107
Localisation : toulouse
Emploi : gifeuse en tous genres
Loisirs : rire manger boire fumer
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Ven 30 Nov - 22:51

a l'américaine il se l'a joué avec poignée de main SVP
et bonssour !!!! vous salez bien ?
mdr !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GISELE
Membre névrotique
Membre névrotique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1499
Localisation : Toulouse
Emploi : CC rebelle
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Ven 30 Nov - 23:56

mdrrrrrr c'est exactement ca!!bonsssssssssssssour mdrrrrrrrrr purée c'etait pas un cheveu sur la langue mais bien une touffe oiu une grosse poignée de cheveux...suis mdr! excellent calimero rec!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olyv
Membre actif
Membre actif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 130
Localisation : Albignac
Emploi : le minimum
Loisirs : le maximum
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Mer 5 Déc - 20:14

Accueil » Grand Sud » Toulouse


function display(calque){
document.getElementById(calque).style.display=document.getElementById(calque).style.display=="none"?"block":"none";
}


Télémarketing.


Téléperformance ouvre ses portes


Pourquoi une journée portes ouvertes chez Téléperformance à Labège ? D'abord, même si ce n'est pas la raison essentielle, pour mettre un terme à cette confusion : non, Téléperformance n'a pas grand-chose à voir avec les soucis des salariés de SFR, dont le service a été transféré chez Infomobile. Confusion née du fait qu'Infomobile soit une filiale de Téléperformance. Mais cette journée portes ouvertes était surtout destinée à faire connaître aux entreprises l'expertise de Téléperformance en matière de télémarketing et d'études marketing. « Nous cherchons de la visibilité dans ce secteur », observe Jean-François Audiguier, responsable du marketing à Labège qui ajoute : « Nous avons aussi un statut de courtier en assurance. » L'entreprise, leader mondial des plateformes téléphoniques, développe un chiffre d'affaires de 60 M€ sur sa zone (Midi-Aquitaine). Elle emploie plus de 600 personnes (800 équivalents temps plein), dont 80 % en CDI.


Publié le 05 décembre 2007 à 09h39

Sur la Depeche.

Les pauvres gens de tp ne comprennent pas qu on puisse les assimiler a infomobile!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
in and out d infomobile
Membre hyperactif
Membre hyperactif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 292
Age : 47
Localisation : toulouse
Loisirs : branchez les guitares
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Mer 5 Déc - 21:42

il est parti dans une boite qui vende des voitures je crois, ne vous inquietez point pour lui...il n est pas malheureuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GISELE
Membre névrotique
Membre névrotique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1499
Localisation : Toulouse
Emploi : CC rebelle
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Mer 5 Déc - 22:45

Olyv a écrit:
Accueil » Grand Sud » Toulouse


function display(calque){
document.getElementById(calque).style.display=document.getElementById(calque).style.display=="none"?"block":"none";
}


Télémarketing.


Téléperformance ouvre ses portes


Pourquoi une journée portes ouvertes chez Téléperformance à Labège ? D'abord, même si ce n'est pas la raison essentielle, pour mettre un terme à cette confusion : non, Téléperformance n'a pas grand-chose à voir avec les soucis des salariés de SFR, dont le service a été transféré chez Infomobile. Confusion née du fait qu'Infomobile soit une filiale de Téléperformance. Mais cette journée portes ouvertes était surtout destinée à faire connaître aux entreprises l'expertise de Téléperformance en matière de télémarketing et d'études marketing. « Nous cherchons de la visibilité dans ce secteur », observe Jean-François Audiguier, responsable du marketing à Labège qui ajoute : « Nous avons aussi un statut de courtier en assurance. » L'entreprise, leader mondial des plateformes téléphoniques, développe un chiffre d'affaires de 60 M€ sur sa zone (Midi-Aquitaine). Elle emploie plus de 600 personnes (800 équivalents temps plein), dont 80 % en CDI.


Publié le 05 décembre 2007 à 09h39

Sur la Depeche.

Les pauvres gens de tp ne comprennent pas qu on puisse les assimiler a infomobile!!

en meme temps quand je lis ca je me dis que quelque part on prend du terrain que toutes cete mauvaise pub vehiculé par ce forum et chacun de nous n'est certainement pas negligeable et je trouve cela geniale! petit a petit on va leur pourrir leurs boites!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi31
Membre compulsif
Membre compulsif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 845
Age : 29
Localisation : Toulouse, cong !
Emploi : Pas de gros mots SVP !
Loisirs : Shoppping, copines, bouffe et bébé
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Lun 10 Déc - 20:30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi31
Membre compulsif
Membre compulsif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 845
Age : 29
Localisation : Toulouse, cong !
Emploi : Pas de gros mots SVP !
Loisirs : Shoppping, copines, bouffe et bébé
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Mar 11 Déc - 10:23

Le 19h/20 de France 3 Sud du 10 décembre. Reportage excellent !
Interview d'IRP et de 2 nouveaux salariés.
Pour le voir, cliquez sur le lien, c'est à 9mns 57 après le début du JT :

http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=b31a_1920&video_number=0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi31
Membre compulsif
Membre compulsif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 845
Age : 29
Localisation : Toulouse, cong !
Emploi : Pas de gros mots SVP !
Loisirs : Shoppping, copines, bouffe et bébé
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Mar 11 Déc - 15:40

Encore un article. Merci à la Dépêche qui nous soutient !
Ce qui serait enore mieux, c'est qu'ils refusent de publier les offres d'emploi d'infodébile...

http://www.ladepeche.fr/article/2007/12/11/418111-Les-ex-SFR-denoncent-le-depecage-du-site.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caliméro rec 31
Membre compulsif
Membre compulsif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 623
Age : 107
Localisation : toulouse
Emploi : gifeuse en tous genres
Loisirs : rire manger boire fumer
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Mar 11 Déc - 19:55

mimi31 a dit :Ce qui serait encore mieux, c'est qu'ils refusent de publier les offres d'emploi d'infodébile

tu as entièrement raison mimi je me suis fait la même réflexion mais malheureusement "" il n'est pas possible ""



n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ml44
Membre compulsif
Membre compulsif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 756
Age : 42
Localisation : NANTES
Emploi : eleveuse d'enfants turbulents
Loisirs : passer mes nuits sur le chat
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   Ven 21 Déc - 9:40

je te quitte, je te reprends,je te largue,je te reintegre....
sfr/cegetel
un sketch...
pensée a tous mes collegues cegetel laissés sur le carreaux, et aux 1900

http://www.humanite.fr/2007-12-20_Medias_Remue-menage-dans-les-telecoms


Remue-ménage dans les télécoms


L’un est numéro deux de la téléphonie mobile en France. C’est la filiale du groupe Vivendi, SFR. L’autre, Neuf Cegetel, deuxième opérateur ADSL derrière France Telecom, appartient déjà pour 40,5 % à SFR et pour 29,5 % au groupe Louis Dreyfus. En début de semaine, pour la première fois, Vivendi a reconnu « l’existence de discussions » entre les deux actionnaires. L’affaire est engagée puisque, dans la foulée, Neuf Cegetel a demandé la suspension de son titre à la Bourse de Paris.
Le feu couve depuis un moment déjà dans le secteur des télécoms et autres groupes mis en avant par les nouvelles technologies. On compte, à l’heure actuelle, six acteurs majeurs, dont le chiffre d’affaires, sur le marché français, dépasse le milliard d’euros : Orange, SFR, Bouygues Telecom, Neuf Cegetel, Free et Numéricable. Six groupes, qui à coups de rachats de petites sociétés se sont installés dans les secteurs de la téléphonie, la télévision et Internet. La lutte est féroce pour attirer des abonnés.
La prise de contrôle de Neuf Cegetel par SFR était prévisible. Tellement que des analystes et experts l’avaient déjà chiffrée. Selon eux, « pour acquérir jusqu’à 60 % de Neuf Cegetel, SFR devrait débourser près de 5 milliards d’euros ». Le prix à payer pour une « consolidation » qui paraît inéluctable en raison de l’énormité des investissements à réaliser dans le très haut débit (le marché faramineux de la fibre optique en est une illustration) et de la nécessité pour un opérateur d’être présent sur tous les marchés.
Selon un spécialiste en la matière, « il y a un an ou deux ans, ces sujets restaient en suspens. Désormais, tout le monde s’accorde sur le besoin d’investissement et l’obligation d’être un opérateur global ». Mais ce n’est pas tout : outre les investissements, l’enjeu de la convergence fixe-mobile est à considérer. France Télécom, qui depuis 2005 a entamé cette stratégie, est aujourd’hui le seul à avoir aussi bien une assise dans la téléphonie mobile que sur le fixe et Internet. Une réalité qui pourrait changer avec la quatrième licence mobile de troisième génération (3G), enterrée depuis des lustres pour cause de cherté et dont le dossier a subitement refait surface. Le gouvernement « aimerait bien le voir attribué à un nouvel opérateur ». Free est en bonne place, après avoir bataillé avec le gouvernement sur les modalités de règlement de cette licence. Mais Neuf Telecom est aussi sur la liste. Avec cette licence, Free pourrait devenir un opérateur complet et Neuf Cegetel, s’il n’est pas avalé par SFR, outre être convergent, pourrait aussi être le concurrent de son premier actionnaire.
Les rumeurs, ces derniers mois, ont été nombreuses. Elles montrent la grande activité du marché. Outre l’affaire SFR et Neuf Cegetel, d’autres rumeurs ont circulé : entre Neuf
Cegetel et Free, Free et Numéricable. De même, il existe des scénarios d’alliances autour de Bouygues Telecom. Mais penser que cette « consolidation » pourrait aboutir à trois ou quatre opérateurs laisse craindre le pire pour la pluralité.
Fernand Nouvet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PRESSE / MEDIAS   

Revenir en haut Aller en bas
 
PRESSE / MEDIAS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Revue de Presse de l'or et de l'argent / les indispensables
» Le communiqué de presse des mompreneurs
» Presse Algerienne ; entre le commerce et le pseudo-professionnalisme
» La Presse en Parle
» Presse Professionnelle Informatique et Réseaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALARIES FIDELES REMERCIES ET EN COLERE :: ECHANGES INTER-SITES :: VOS REACTIONS-
Sauter vers: